COLLECTIONS   

    •  
    •  
    • COLLECTIONS
    •  


    • What's GogLiB

    • GogLiB is a digital native publisher. Its mission is to give voice to the most specialized scientific essay: the one that reaches its readers a little at a time, year by year, and for which the paper publication is always uneconomical.
      GogLiB listens to all those who have something to say, and will publish any work that readers deserve to have, because electronic publishing allows it: there is no longer the tyranny of printing.


    • Vers l’autre flamme. Apres seize mois dans l’U.R.S.S.
      Panaït Istrati
      Vers l'autre flamme – Apres seize mois dans l'U.R.S.S., publié en 1929, marque le début de la série de témoignages critiques et désillusionnés des militants. Le récit de "l'affaire Roussakov" est du plus grand intérêt: de retour à Moscou au début de 1929, Istrati tomba sur une histoire grâce à laquelle nous avons un témoignage simple et linéaire sur la fracture politique dans la société soviétique à l'époque, prologue des événements du stalinisme qui commenceraient bientôt à se produire.

      Pages 153
      Format: epub + mobi
      ISBN 9788897527589 Anno 2021
    • Ebook Price € 3


    • Panaït Istrati
      Panaït Istrati (1884-1935), né en Roumanie d'un père grec et d'une mère roumaine, émigra en France et y devint dans les années 1920 l'auteur de romans réalistes se déroulant dans le monde populaire balkanique, qui jouirent alors d'une certaine fortune. Il voyagea en Union Soviétique en tant qu'écrivain militant et à succès, et à son retour il écrivit un récit qui est l'un des premiers témoignages critiques de militants désabusés.
      Birth 1884
      See all publications by this author
    • BACK COVER
      Vers l'autre flamme – Apres seize mois dans l'U.R.S.S., publié en 1929, marque le début de la série de témoignages critiques et désillusionnés des militants. La préface de Vers l'autre flamme prévient que le livre fut écrit en collaboration avec deux autres, non nommés, qui étaient pourtant les bien connus Boris Suvarine et Victor Serge, avec qui Istrati était toujours en relation. Le livre est divisé en trois parties: un bilan amer de la désillusion subie (intitulé “Confession pour vaincus”), un récit de voyage réalisé à travers l'Union Soviétique en compagnie d'un certain “Crétois” non nommé (mais qui était l'écrivain Nikos Kazantzakis), et enfin le récit de “l'affaire Roussakov”, qui est du plus grand intérêt: de retour à Moscou au début de 1929, Istrati tomba sur une histoire grâce à laquelle nous avons un témoignage simple et linéaire sur la fracture politique dans la société soviétique à l'époque, et dont le rapport, publié la même année, ne sait évidemment rien des événements d'une gravité entièrement différente, mais du même genre, qui commenceraient bientôt à se produire. Cependant, Istrati comprend que “l'affaire Roussakov” n'est pas un cas isolé ou exceptionnel, mais “un symptôme”, dont “l'abominable dénouement” représente toute l'Union Soviétique “économiquement, politiquement, humainement et surtout, hélas, moralement”.
    • TABLE OF CONTENTS
      Introduction par l’éditeur
      Vers l’autre flamme
      Page de titre originale
      CONFESSION POUR VAINCUS
      DANS L’U.R.S.S.
      Sur le voyage
      Une question
      Le départ - Christian Rakowsky - Siébèje
      A Sofijskaïa Nabiérejnaïa
      Préludes de fêtes et divagations d’homme seul
      Autour des fêtes du Xe anniversaire
      Octobre rouge
      Lendemain d’Octobre Rouge
      Un compagnon de route
      A Athènes
      Retour dans la patrie du prolétariat
      À travers villes et villages, steppes et mers, monts et fleuves
      L’AFFAIRE ROUSSAKOV OU L’U.R.S.S. D’AUJOURD’HUI
      CONCLUSION POUR COMBATTANTS
      Quatrième de couverture
      Panaït Istrati

  •  
  •  
  • GogLiB 2012 -2021 Copyright © Zonabit
  •